Quel avenir après le COVID-19

Le virus COVID-19 a su imposer un confinement de près de 50% de la population mondiale, des décisions ont été prises afin de protéger l'humanité tout en mettant toute l'économie à mal.

Les actions qui en résultent auraient été prises en collaboration avec des scientifiques , médecins …

Ce virus se propage rapidement, rend certaines personnes malades et en foudroie beaucoup d'autres. Il est arrivé à déstabiliser toutes les activités humaines.

 

Face à cette situation nous avons encore certaines marges de manœuvre, confinement, soins médicaux, déblocage de sommes astronomiques pour venir en aide à l'économie post-pandémique.

Le positif de cette pandémie : la diminution des activités a fait diminuer considérablement la pollution dans l'air un peu partout dans le monde, les animaux et la nature reprennent certains droits.

 

Un mal encore plus important se propage et s'intensifie depuis plusieurs dizaines années. Il est issu des activités humaines sur cette planète. Il est en train de modifier la face du monde et chaque jour nous pouvons voir à quel point les changements s'opèrent.

 

Comme pour le Covid-19 et depuis très longtemps, les scientifiques ne cessent d'informer les autorités sur les conséquences du désastre qui se profile suite aux activités humaines, ce qui engendre : l'augmentation du Co2 et donc des  températures, la fonte des glaciers, la montée du niveau des océans, la disparition d'un nombre considérable d'espèces animales et végétales, les écosystèmes complètement détruits … avec au final un dérèglement climatique qui facilite le développement et la propagation de nouveaux virus.

 

Malheureusement il n'y a pas suffisamment d'actions des différents pays. Le jour viendra ou d'autres virus peut-être plus fulgurants frapperont : les agriculteurs auront plus de difficultés à satisfaire l'ensemble des populations,  l'eau potable se fera plus rare, l'économie mondiale sera plus que bouleversée … comme pour le Covid-19, les magasins seront moins approvisionnés en nourriture, les frontières se fermeront, chaque pays devra être auto-suffisant, le rationnement se fera  en eau et sur les produits de première nécessité.

 

Il est urgent de se sentir plus autonome et autosuffisant, en passant par des solutions alternatives : produire son énergie, récupérer et filtrer son eau, cultiver son jardin pour avoir ses légumes.

Beaucoup de gens en ont déjà pris conscience et les évènements actuels (pandémie) ne font qu'accroître cette tendance.

 

L'humanité subit déjà les effets du dérèglement climatique, avec en plus aujourd'hui un virus qui paralyse le monde entier. Nous sommes tout juste au début du printemps et les températures sont déjà estivales. Le COVID-19 passe sous silence la tendance qui s'annonce.

 

Nous sommes au début d'un nouveau mode de vie, il va falloir se préparer aux changements.