03 - septembre - 2019

ACTIONS POUR L’HUMANITÉ

Association "Actions pour l'Humanité"

L'association a pour but de mener des actions pour que chacun puisse faire un geste pour la planète et pour l’humanité ...

Ici la Baie d’Halong, un endroit unique où la nature a façonné le paysage au cours des siècles

Le dérèglement climatique

Mise au point sur les différents événements climatiques survenus durant ces 9 premiers mois de l’année 2019. Plus nombreux et plus puissants qu'en 2018.

  • Des feux importants un peu partout :

    • En Sibérie, lâché de l’équivalent de la production de CO2 d’un pays comme la Suède en un mois.

    • En Algérie, plus de 500 feux !

    • En France, ils sont de plus en plus nombreux !

  • Plus de 30° dans l’arctique, la fonte des glaciers est beaucoup plus importante que prévue, déversant une quantité phénoménale d’eau douce dans les océans.

    • Cette eau douce n’aura pas uniquement l’effet d’augmenter le niveau de la mer mais aussi de dérégler un peu plus le moteur des courants marins et par là même le régulateur du climat sur la terre !

 

  • Des événements imprévisibles de plus en plus fréquents tels que des ouragans plus puissants dans le monde. En France : grêlons, vents, orages …

  • Un mois de juillet qui bat tous les records de températures sur toute la planète.

    • La faune et la flore touchées.

    • Les cultures.

    • Les océans plus acides que prévu.

 

Vers un avenir incertain !

  • Malgré les événements survenus, les changements nécessaires pour pouvoir se projeter dans un avenir « serein » ne sont pas au rendez-vous. Les mentalités ne changeront pas.

  • L’état fait beaucoup en faveur des lobbyistes, le « toujours plus » … sans se préoccuper de modifier rapidement l’orientation prise ; le temps est compté …

 

  • Connaissez-vous l’histoire de la grenouille cuite dans une marmite ?! Par Olivier Clerc, écrivain et philosophe.

    • Imaginez une marmite remplie d'eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille. Le feu est allumé sous la marmite, l'eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède : la grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager. La température continue à grimper. L'eau est maintenant chaude. C'est un peu plus que n'apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s'affole pas pour autant.

 

« Nous sommes déjà cette grenouille ! »

 

  • Nous sommes tous conscients que le dérèglement climatique est bien présent, que chaque jour des phénomènes météorologiques ainsi que des relevés scientifiques confirment ce changement. Nous commençons collectivement à en parler sérieusement. Le CO2 est mis en cause et donc les activités humaines, comme les transports, les industries, le chauffage, l’électricité issue d’énergies fossiles … la déforestation.

 

  • Nous sommes donc à l’origine de cet excédent de gaz carbonique dans l’atmosphère. Ce surplus crée un effet de serre avec toutes les conséquences sur le climat : hausse des températures, ouragans, feux, lâchés de grandes quantités de méthane dans le permafrost en Sibérie … et cette fonte qui déverse des millions de mètres cubes d’eau douce dans la mer a déjà commencé à ralentir le Gulf Stream ! (Lien infos) et d’autres courants. Or ce courant marin qui régule le climat mondial était déjà perturbé depuis quelques années … il ralentit ! Récemment les scientifiques ont constaté l’énormité de la quantité d’eau douce déversée après les températures inhabituelles de ce mois de juillet.

 

  • Les différents phénomènes de dérèglements climatiques passés ont étés accentués par l’état actuel des courants marins … le robinet est ouvert, l’eau se déverse … 

 

Trouver l’intrus

Un indice : C'est une grande puissance qui est dans l’excès.

Il y a une hémorragie que personne ne saura arrêter !

 

L’excès de CO2 est le problème à l’origine de tout ça ! Les différentes manifestations actuelles de ce dérèglement ne feront que déstabiliser un peu plus et accentuer les prochains phénomènes. L’effet domino a commencé.

 

Nous allons maintenant devoir faire face à la puissance d’une « nature » en plein bouleversement ! Canicules, ouragans, tempêtes, montées des eaux … autant de phénomènes qui nous montrent à quel point nous sommes petits face à celle qui nous accueille en tant que locataires … La terre !

 

Pour information, le CO2 met 100 ans avant de diminuer dans l’atmosphère et le CH4 (méthane) lui mettra 12 ans à diminuer en sachant qu’il est 20 fois plus réchauffant que le CO2. Personne aujourd’hui ne sait comment stopper ces émanations. On peut les quantifier à 2 fois le volume terrestre actuel. D’autres sources de ce gaz ont été recensées et ne cessent d’être plus nombreuses. Lien infos

Par une action des plus naturelles; planter des arbres, permettrait d'absorber le CO2 quelques années après que ces arbres aient été plantés, au même temps activer et maintenir  un écosystème propice à la vie.